3,9 / 5 ( 288 votes ) Notez cette définition :

1

abandonner

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

abandonner(verbe intransitif, verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de abandonner :

3 : ( s‘): se confier: se livrer, avouer, se répandre, s‘ en remettre à, se rendre, se confesser, se raconter.

4 : chien: perdu, errant.

6 : personne: négligé, ignoré, oublié, seul, délaissé, esseulé, isolé, solitaire.

Les synonymes Word de abandonner :

Les synonymes WordNet de abandonner :

Les antonymes de abandonner :

accompagner, batailler, catcher, chaperonner, combattant, combattre, colleter, convoyer, démener, dogmatiser, escorter, escrime, escrimer, étançonner, étayer, entraider, guerroyer, insister, joute, jouter, lutter, obstiner, portais,e, portant, portée, porter, raccompagner, ravoir, renouée, renouer, replonger, reprendre, repris, resservir, rivaliser, saisir, suivre, suivant, tuteurer, soumettre, reconduire, prendre, pilote, piloter, orienté,e, orienter, insistant,e, dirigeant,e, diriger, cornaquer, dédire, aider, affermir, escorte, empoigner, ombreux,euse, obstiné,e, tenant, tenir, tenue, succéder, pratiquer, réaliser, rattraper, prolonge, prolonger, remporter, lutte, obtenir, matérialiser, nommer, opter, parachever, parfaire, plaidant,e, plaider, poursuivant,e, poursuivre, perdurer, pérenniser, perpétrer, perpétuer, persévérer, persister, jauger, guider, agir, accomplir, conquis,e, durant, durer, effectuer, compléter, conclure, conduire, conduite, ciseler, axer, aide, affronté,e, affronter, assistant,e, assisté,e, assister, géré, gérer, participer, présider, subsistant,e, subsister, soutenir, prétexter, pratique, loger, persévérant,e, conduit, élire, élu,e, choisi,e, choisir, amenée, amener, pratiquant,e, héberger, résumé, résumer, subjuguer, seconder, président, reprise, guide, persuader, amène, abriter, axe, commander, concluant,e, persistant,e, participant,e, garder, préside, régenter, retenir, retenue, étreindre, conserver, accompli,e, affirmer, durée, fortifier, parfait,e, résister, satisfaire, soutenant, regimber, étreinte, conquérir, commandant, acharner, achever, asservir, encourageant,e, encourager, introduire, repousser, servir, asservissant,e, acquérir, acharné,e, bataille, combat, gérant,e, finir, finissant,e, fortifiant,e, recevoir, servant, inspirer, inspirant,e, arriver, commande, agissant,e, animer, inspiré,e, satisfaisant,e, rester, installer, désirer, engager, transmettre, soutenu,e, approuver, suivi, préférer, préféré,e, seconde, animé,e, achevé,e, dure, fini, satisfait,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> ABANDONNER
Prononciation : a-ban-do-né
v. a.
Sens 1
Remettre à la discrétion de.... au soin de..., céder, faire cession. Abandonner son sort à la Providence. J'ai abandonné le soin de mes affaires à un homme intelligent. Abandonner tout au vainqueur. Abandonner le reste au ciel. Abandonner cela à la fortune. Abandonner un ecclésiastique au bras séculier. Vous vous plaignez de cet homme ; je vous l'abandonne : c'est-à-dire pensez-en ce qu'il vous plaira ; faites à son égard ce que vous voudrez. Je vous abandonne ce point, je vous cède là-dessus. Il abandonne ses biens à ses créanciers.
Sens 2
Livrer à Abandonner une ville au pillage. Abandonner à la merci de.... Il abandonna la barque au courant du fleuve. Dieu abandonne souvent les méchants à leur sens réprouvé.
Sens 3
Renoncer à. Abandonner une bâtisse. Abandonner ce qu'on a pris. Abandonner une entreprise, une guerre commencée. Abandonner la lutte. Abandonner le barreau. Abandonner ses travaux. Abandonner une vaine tentative. Abandonner une profession. Abandonner son opinion pour celle d'un autre. J'abandonne le reste, c'est-à-dire je le passe sous silence.
Sens 4
Délaisser, déserter, laisser sans secours, se séparer de.... Abandonner son général, son poste, le parti qu'on avait embrassé. Il abandonna le parti du sénat pour celui du peuple. J'abandonne la cause commune. Philoctète fut abandonné dans l'île de Lemnos. Abandonner un enfant, l'exposer et le laisser à la charité publique. Abandonner sa femme et ses enfants. Les médecins ont abandonné ce malade, c'est-à-dire ils l'ont laissé, ne sachant plus lui être utiles en rien. Avec un nom de chose pour sujet : Son courage l'abandonna. L'appétit, le sommeil l'ont abandonné.
Sens 5
Quitter, lâcher. Abandonner l'Italie. Abandonner Paris. Abandonner la ville pour les champs. Abandonner ses armes. N'abandonne pas le gouvernail. Tenez ferme ; n'abandonnez pas cette corde. Abandonner les étriers, les quitter et quelquefois les perdre.
Sens 6
Négliger, ne pas cultiver. Il ne faut pas abandonner vos liaisons dans le monde.
Sens 7
En fauconnerie, abandonner l'oiseau, le lâcher dans la campagne pour l'égayer.
S'ABANDONNER, v. réfl.
Sens 8
Se remettre à, se laisser aller à, se livrer à. S'abandonner à la fortune, au vainqueur, au gré de la tempête. S'abandonner au chagrin, à la douleur, à la joie, aux pleurs, à toutes sortes de plaisirs, à la débauche. Il s'abandonne sans réserve au goût de la magnificence. Personne ne s'abandonne à ce point à sa colère.
Sens 9
Perdre courage, se manquer à soi-même. Vous êtes perdu si vous vous abandonnez. Il les exhorte à ne pas s'abandonner.
Sens 10
Se négliger. Il ne faut pas s'abandonner ainsi (se négliger dans le maintien, dans l'habillement), quand on veut plaire.
Sens 11
Se lancer sans ménagement. Dans l'improvisation, cet orateur s'abandonne. L'épée à la main, il s'abandonna sur son adversaire, au risque de s'enferrer.
Sens 12
Avoir de l'abandon. Ne vous roidissez pas, abandonnez-vous. Cet acteur ne s'abandonne pas assez.
Sens 13
En parlant des enfants. Il s'abandonne déjà, il commence à faire quelques pas seul et sans être soutenu.
Sens 14
En parlant des femmes, se livrer.
Sens 15
Terme d'équitation. Ce cheval s'abandonne, il ralentit sa marche
REMARQUE
Abandonner peut se construire avec à suivi d'un infinitif.
SYNONYME
1° ABANDONNER, DÉLAISSER. Abandonner se dit des choses et des personnes ; délaisser ne se dit que des personnes. Nous abandonnons les choses dont nous n'avons pas soin ; nous délaissons les malheureux à qui nous ne donnons aucun secours. Au participe, délaisser a une énergie d'universalité qu'on ne donne au premier qu'en y joignant quelque terme qui la marque précisément. Ainsi l'on dit :
2° QUITTER, ABANDONNER, RENONCER. Idée commune, cesser de garder une chose, de s'en occuper ou de la demander. On renonce toujours volontairement, avec quelque peine, avec regret, en se faisant violence ; on renonce au plaisir, au monde, à une profession qui convenait. Quitter et abandonner n'impliquent pas l'idée de renoncement, et signifient seulement qu'on se sépare d'une chose agréable ou pénible, utile ou nuisible. La différence entre quitter et abandonner est que l'on quitte de toutes les manières, ce mot en lui-même étant indifférent, au lieu que dans abandonner il y a toujours l'idée d'une sorte de délaissement, de désertion, comme dans ce vers de Racine : Je quittai, mon pays, j'abandonnai mon père, LAFAYE.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Abandon ; bourguig. ebandenai ; provenç. et espagn. abandonar ; ital. abbandonnare.
> ABANDONNÉ, ÉE
Prononciation : a-ban-do-né, née
Sens 1
Part. passé de abandonner. Abandonné par ses parents. Abandonné de ses amis. Il faut être bien abandonné de Dieu et des hommes pour faire telle chose. Un enfant abandonné. Inquiet de se voir ainsi abandonné. Propriétés abandonnées (sans maître). Postes abandonnés. Othon avait eu une enfance abandonnée. Ville abandonnée au pillage. Abandonné à soi-même. Les chevaux abandonnés à eux-mêmes. Cette carrière est abandonnée de la jeunesse. Usages abandonnés. Abandonné des médecins.
Sens 2
Adj. et, pris aussi dans ce sens, substantivement. Qui est sans frein, et, par suite, sans moeurs. Si nous étions assez abandonnés pour dire.... C'est une abandonnée.
HISTORIQUE
XVIe s.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ABANDONNER
v. tr.
Quitter, délaisser entièrement. Les progrès de l'inondation le contraignirent d'abandonner sa maison. Un soldat ne doit jamais abandonner son drapeau. C'était un crime chez les Grecs d'abandonner son bouclier. La mer a abandonné une partie de cette côte. Abandonner une place, une province conquise. Abandonner sa femme et ses enfants. Vous m'avez abandonné dans le besoin. Un enfant abandonné.

Prov., Il faut être bien abandonné de Dieu et des hommes pour faire telle chose, se dit d'une Personne qui prend un parti inattendu, étrange, désespéré, dont les suites peuvent lui être très nuisibles.

Ce père a abandonné son fils, l'a entièrement abandonné, Il ne prend plus aucun soin de lui, il ne s'en met plus en peine.

Par extension, ABANDONNER signifie Négliger, cesser de visiter. Depuis quelque temps, vous nous abandonnez.

Les médecins ont abandonné ce malade, Ils ont cessé de le voir, ou ils ne lui ordonnent plus rien, parce qu'ils désespèrent de sa guérison.

Il signifie aussi Laisser échapper. Tenez ferme, n'abandonnez pas cette corde. N'abandonnez pas les rênes de ce cheval. N'abandonnez pas votre cheval. On dit dans un sens analogue Abandonner les étriers, Retirer les pieds de dedans les étriers.

Il s'emploie souvent figurément et signifie Ne pas poursuivre une chose, y renoncer. Abandonner la poursuite d'une affaire. Abandonner une cause. Abandonner un projet, un ouvrage. Abandonner ses prétentions, ses droits.

Il se dit aussi des Facultés, des qualités physiques ou morales, lorsqu'elles viennent à nous manquer. Mes forces m'abandonnent. Son courage, sa prudence, sa présence d'esprit l'abandonna dans cette circonstance. Si la fortune vous abandonne, ne vous abandonnez pas. Vous êtes perdus si vous vous abandonnez.

ABANDONNER signifie encore Exposer, livrer; et, dans ce sens, il est toujours suivi de la préposition À. Abandonner une ville au pillage, à la fureur des soldats. Abandonner un vaisseau à l'orage, au vent. Abandonner à la merci de, à la discrétion de, etc. Abandonner quelqu'un à son caractère, à ses passions. S'abandonner à la débauche, au vice. S'abandonner à la douleur, à la tristesse, aux pleurs. S'abandonner à la foie. Je m'abandonne à vous, à vos sages avis.

Abandonner un ecclésiastique au bras séculier, c'était Le livrer au juge laïque, afin qu'il le punît selon les lois.

Abandonner une chose, une personne à quelqu'un, Lui permettre d'en faire, d'en dire ce qu'il lui plaira, lui en laisser l'entière disposition, lui laisser une entière liberté à son égard. Abandonner tous ses biens à ses créanciers. Je vous abandonne les fruits de mon jardin. Vous vous plaignez de cet homme, dites-en ce qu'il vous plaira, je vous l'abandonne.

Je vous abandonne ce point, Je vous l'accorde, je vous le concède, je renonce à le soutenir, à m'en prévaloir.

ABANDONNER signifie encore Remettre, confier. J'ai abandonné le soin de mes affaires à un gérant intelligent et probe. S'abandonner à la Providence, Se remettre entièrement entre les mains de la Providence. S'abandonner à la fortune, Laisser aller les choses au hasard.

S'ABANDONNER signifie spécialement Se négliger dans son maintien, dans son habillement. Un malade, un vieillard qui s'abandonne.

Il signifie encore Se laisser aller à des mouvements naturels. Ne vous raidissez pas, abandonnez-vous. Cet acteur ne s'abandonne pas assez.

4

Anagrammes de abandonner

Nombre de lettres :

Les scores à battre

 
Crypto-Prase 500 points Je relève le défi ?
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?
Mots-Mêlés 500 points Je relève le défi ?